En Europe, les ventes de semi-conducteurs ont brillé aussi fort que le soleil cet été - Embedded.com

En Europe, les ventes de semi-conducteurs ont brillé aussi fort que le soleil cet été

Londres, Royaume-Uni – Le marché européen des semi-conducteurs a repris quelques couleurs cet été (juillet à septembre 2003), indique la Distributors' and Manufacturers' Association of Semiconductor Specialists (DMASS). Les ventes de semi-conducteurs exprimées en euros ont progressé de 4,5 % pendant le troisième trimestre 2003 par rapport à la même période de l'année dernière et de 1 % par rapport au deuxième trimestre de cette année. Les ventes consolidées se sont chiffrées à 1,07 milliard d'euros pendant le troisième trimestre. Durant les neuf premiers mois de 2003, les ventes de la DMASS ont représenté au total 3,3 milliards d'euros et ont renoué avec une croissance positive de 0,6 %.

Le président de la DMASS, Pierre-Yves Ferrard, explique : « Nous sommes heureux que la distribution en Europe ait renoué avec la croissance. Cependant, cette progression provient uniquement des ventes de PC, les activités industrielles n'ont pas progressé et ont même reculé dans certains pays ».

Etant donné que les ventes sur le marché des PC peuvent présenter un comportement saisonnier, la DMASS a décidé de concentrer ses futurs rapports (à partir du quatrième trimestre 2003) exclusivement sur le marché de la distribution principal, en éliminant les ventes sur le marché des PC de ses rapports trimestriels.

Les performances ont été variables dans la région, l'Europe centrale affichant une croissance de 60 % pour atteindre 91 millions d'euros, la péninsule ibérique progressant de 35,5 % pour atteindre 42 millions d'euros et le reste de l'Europe, comprenant Israël, la Turquie, la Grèce et l'Afrique du Sud, progressant de 30 % pour atteindre 35 millions d'euros, tandis que le Bénélux a fait un bon important de 29,8 % pour atteindre 57 millions d'euros.

Parmi les pays les plus importants, l'Allemagne, le plus grand territoire de l'Europe, a annoncé une progression de ses ventes de 16 % qui atteignent désormais 348 millions d'euros, soit plus de 30 % du total de la DMASS. Tous les autres marchés ont reculé : les pays nordiques ont essuyé un recul de 19,5 % pour atteindre 97 millions d'euros, la France de 19 % pour atteindre 100 millions d'euros tandis que le Royaume-Uni et l'Irlande ont reculé de 10 % pour atteindre 140 millions d'euros et l'Italie de 7 % pour atteindre 124 millions d'euros.

Selon Pierre-Yves Ferrard : « Pendant les neuf premiers mois de 2003, on peut dire que l'Europe centrale a connu un franc succès dans la distribution de semi-conducteurs, tandis que la France et le Royaume-Uni ont dû faire face au départ des DTAM pour l'étranger. L'Allemagne semble être la seule région à se préserver contre les transferts de production vers des pays où la main-d'œuvre est moins chère ».

Dans les produits principaux concernés par la distribution, la logique programmable a progressé de 9,6 % pour atteindre 70 millions d'euros et l'optoélectronique de 2,2 % pour atteindre 86 millions d'euros. Les microcontrôleurs n'ont pas progressé, avec des ventes plafonnant à 151 millions d'euros. Les semi-conducteurs discrets ont, quant à eux, reculé de 3,3 % pour atteindre 154 millions d'euros, tout comme les composants analogiques, qui constituent de loin le groupe le plus important, et qui ont reculé de 9,4 % pour atteindre 239 millions d'euros.

A l'exception de la mémoire EEPROM, qui a affiché une croissance de 11 %, les mémoires ont dans l'ensemble essuyé un recul de 17,5 % pour atteindre 88 millions d'euros.

La DMASS, créée en 1989, compte 26 membres actifs regroupant des fournisseurs et des fabricants de semi-conducteurs et représente entre 70 % et 80 % de l'ensemble du marché européen de la distribution, en fonction des régions.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.