Un groupe de travail se réunit pour tester le passeport électronique - Embedded.com

Un groupe de travail se réunit pour tester le passeport électronique

LONDRES – SchlumbergerSema a été choisi par le UK Passport Service (service des passeports du Royaume-Uni) pour la réalisation d'essais d'une durée de six mois. Ces essais portent sur la technologie biométrique. Quelque 10 000 personnes seront recrutées et recevront une carte à puce de démonstration personnalisée, laquelle contiendra de l'information électronique et imprimée. Les essais se dérouleront pendant six mois, soit de janvier à juin 2004. Le groupe de fournisseurs de la technologie, sous la gouverne de SchlumbergerSema agissant comme maître d'oeuvre, se compose notamment de NEC, Identix et Iridian Technologies. Le volet recherche et sondage sera assuré par MORI.

SchlumbergerSema va concevoir, mettre sur pied et assurer la maintenance de l'équipement et du logiciel pilote alors que NEC fournira son système Automated Fingerprint Identification System (AFIS — système d'identification des empreintes digitales automatisé) et Identix (Minnetonka, Minnesota) fournira la technologie de saisie des empreintes digitales et de reconnaissance du visage. La technologie de reconnaissance de l'iris est fournie par Iridian Technologies de Morestown, dans le New Jersey.

Les essais pilotes testeront des fonctions d'enregistrement et de vérification biométriques par empreinte digitale et structure de l'iris. On fera également l'essai des fonctions collecte et vérification biométriques par reconnaissance faciale.

SchlumbergerSema a participé à un essai à petite échelle qui s'est déroulé l'an dernier au Bureau des passeports de Londres, au bureau de poste de Knightsbridge et dans d'autres lieux.

NEC a participé à un certain nombre de projets d'installations de sécurité de grande renommée comme celui de la Singapore Immigration Authority. Il portait sur les trois principaux points d'entrée terrestres et aériens de Singapour. La solution que NEC a proposée à Singapour combinait la technologie de la carte à puce évoluée à un système de reconnaissance des empreintes digitales. Depuis son lancement en 2001, on dit que la solution a accéléré les délais d'accès pour les visiteurs tout en augmentant la sécurité pour les autorités.

Comme l'indique Carl Gohringer de NEC Security Solutions : « L'expérience de NEC à l'échelle mondiale lui a permis d'observer l'intérêt critique de la biométrie pour permettre un accès facilité des citoyens aux services publics. De même, cette technologie permet aux autorités de l'immigration et à la police de garantir un environnement plus sûr. »

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.